Philippe Bobola | Une crise de nettoyage

Esprits Français | 26/09/2021

Philippe Bobola, physicien, biologiste, anthropologue, psychanalyste

“Le Darwinisme met trop en avant la compétition, et Darwin lui même en a convenu puisque dans une lettre à un ami Maurice Wagner il  dit qu’il avait négligé l’entraide. Les économistes ont vu le parti qu’ils pouvaient tirer du Darwinisme puisque Marx et Hegel avaient demandé à Darwin de faire la préface du Tome1 du « Capital  » et donc on est passé du Darwinisme qui est une théorie naturaliste au Darwinisme social et le Darwinisme social justifie le fait que les plus forts au sommet de la pyramide sociale sont les mieux adaptés à l’environnement. »

« On s’aperçoit que l’homme est en compétition avec le transhumanisme, Les transhumanistes essaient de faire leur arrivée sur terre, c’est une bifurcation, où le futur n’est plus en harmonie avec le passé de la terre, presque le passé de la terre devient obsolète par rapport à leur projet, comme s’ils avaient un projet de devenir des démiurges comme on disait en Grèce antique, c’est à dire de devenir des Dieux.”

À voir aussi