Dépakine : Sanofi jugé responsable d’un manque de vigilance

Actualités | 11/01/2022

Dans une décision rendue mercredi, le tribunal de Paris a estimé que le laboratoire Sanofi n’a pas informé les femmes enceintes des risques de malformations et de troubles neuro-développementaux que la Dépakine, un antiépileptique, faisait courir à leurs futurs enfants. Sanofi a fait appel.

À voir aussi